Bannière

Ancienne Caserne Colbert à Reims

Paragraphes

Maître d’Ouvrage : PLURIAL NOVILIA

Maître d’Oeuvre : Atelier d’Architecture Ph. Ch. Dubois

 Historique du site

La garnison de Reims, importante depuis la fin du XIXe siècle, était au siècle dernier le lieu de stationnement de nombreuses formations militaires. Celles-ci totalisaient plusieurs milliers de soldats qui étaient logés dans de nombreuses casernes. Parmi ces casernes – aujourd’hui toutes désaffectées ou disparues – figuraient notamment la caserne Colbert (située boulevard de la Paix), la caserne Jeanne d’Arc (située boulevard Pommery), les casernes Neufchâtel Caserne Drouet d’Erlon devenu Maistre (situées rue de Neufchâtel).

L’importance de la place de Reims fut renforcée dans le dernier quart du XIXe siècle lorsque, peu après la guerre franco-prussienne de 1870, la France décida la construction d’une ligne de fortifications censée défendre ses nouvelles frontières. Reims appartenant à la seconde ligne de fortifications, plusieurs forts furent ainsi édifiés entre 1875 et 1885 pour protéger la ville en direction de l’est. Disposés en arc de cercle, ils se rattachaient au nord au massif de Saint-Thierry et, au sud, à la Montagne de Reims : fort de Saint-Thierry, batterie de Loivre, fort de Brimont, batterie du Cran de Brimont, fort de Fresne-lès-Reims, fort de Witry-lès-Reims, vigie et batterie de Berru, fort de Nogent-l’Abbesse, fort de la Pompelle, fort de Montbré, réduit de Chenay.

D’ici deux ans, les bâtiments militaires, en grande partie préservés, seront rénovés. D’autres immeubles seront également construits pour accueillir des logements, des bureaux ainsi que des commerces.

LEON NOEL est en charge des  travaux de réhabilitation, de ravalement et de traitement extérieur des façades.

 Travaux en cours de réalisation

 

  • Pose d’un échafaudage : 3700 m², 4 tours d’escaliers et un monte-matériaux
  • Réfection des enduits : 1960 m²
  • Sciage et démolition pour ouverture de baies
  • Fourniture, taille et pose de pierres (40m3)
  • Calfeutrement des baies : 1208 ml
  • Application d’un badigeon et d’hydrofuge
  • Mise en place d’une Isolation Thermique par l’Extérieur sur 2 cages d’escaliers de secours
  • Réfection des cheminées en briques  et d’un mur d’enceinte en moellons